Le barreau de Seine-Saint-Denis s’insurge contre la justice rendue à l’aéroport

E-Law Admin/ Mai 30, 2017/ Actualité - Droit pénal/ 0Kommentare

Un concorde inerte au loin tourne le nez au bâtiment tout engrillagé de vert qui est un futur tribunal. L’annexe du tribunal de grande instance de Bobigny est indiquée par un panneau depuis la route, entre tarmac et aérogare, sous le bourdonnement des avions. Au même endroit, la « zone d’attente pour personnes en instance » (ZAPI), où sont maintenus les étrangers en situation irrégulière en instance de « reconduite à la frontière ». En réalité, le même bâtiment. L’accès en transport est difficile : un RER, et un bus aux horaires de rase campagne qui dépose le visiteur opiniâtre à 10 minutes à pied du bâtiment, où il se rendra par une route sans trottoir – ce qui serait utile pour marcher, mais assez rare dans cette zone de l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.

C’est pour cela que lundi 29 mai, la délégation d’avocats et de représentants d’associations d’aide aux étrangers, est venue en bus affrétés par le barreau de Seine-Saint-Denis. Ils contestent la délocalisation des audiences « JLD » des 7 000 étrangers placés en zone d’attente chaque année, jusqu’ici jugés à Bobigny.

Lisez davantage sur la page suivante…

Share this Post

Hinterlasse einen Kommentar